« Pour les animaux ! »

Tête de liste de l’équipe Action Animaux aux élections de « la SPA », Brigitte Piquet-Pellorce, ancienne responsable de la Cellule Anti-Trafic de la SPA pendant 22 ans est devenue administratrice de la Société Protectrice des Animaux le 25 juin  2016. Malgré la présence très minoritaire de son équipe au sein du conseil d’administration de la SPA (2 administrateurs sur 9) elle souhaite lutter contre TOUTES les maltraitances exercées à l’encontre de TOUS les animaux. Va-t-elle réussir à imposer sa vision de la protection animale au groupe de Natacha Harry ? Elle vous donnera des nouvelles de son combat pour les animaux chaque lundi…

« Le 25 juin dernier, jour des élections, les trois membres actuels du bureau sont venus vers moi. Thierry COURRAULT* m’a saluée avec amabilité, Eric GAFTARNIK* m’a longuement parlé de son désir de lutter, au sein de la S.P.A., contre la maltraitance animale et enfin, Natacha HARRY*, qui m’a fait part de la satisfaction qu’elle aurait si je rejoignais le conseil d’administration.

J’avais prévu, en cas d’échec, de mettre un point final à mon histoire d’amour avec la S.P.A. A l’issue des résultats, les adhérents présents qui avaient soutenu notre liste m’ont demandé d’entrer au conseil d’administration. Ce point final s’est transformé en points de suspension…

Je ne suis pas seule. Entourée de Ginie VAN DE NOORT qui, elle, s’est battue seule pendant 3 ans. Femme intègre, honnête et profondément investie dans la protection animale, aujourd’hui désenchantée, mais qui demeure à mes côtés par amitié, pour le moment. Et Sandrine COMBAUD, en tête de la troisième liste que j’ai découverte, protectrice, battante, et remplie d’espoir. Je me situe entre elles deux.

Ne vous inquiétez pas, j’ai les yeux ouverts. Je vous tiendrai au courant des décisions concernant les animaux. Les actions judiciaires en cours, les litiges financiers et les informations sur la vie privée des personnes demeurent confidentielles.

Je souhaite que la S.P.A. retrouve son âme et ne soit plus l’antichambre du ministère de l’agriculture (DDPP- pas de vagues!) avec le faste d’une entreprise.

Il faut avant tout éclaircir les statuts sur lesquels fonctionne l’association actuellement, car cela est pour le moins obscur.

Points de suspension… »

Brigitte PIQUETPELLORCE

banniereChroniqueBPP2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s